Les professeurs au Danemark enseignent 3 ou 4 matières différentes. Par exemple :

- Math, anglais, français

- Danois, histoire, anglais, sport

- Biologie, géographie, physique-chimie, math

- Danois, histoire, allemand, sport

- Danois, religion, sport

- Danois, anglais, sciences sociales, sport …

 

Tout comme les élèves, ils portent des chaussures propres “d'intérieur”. Ils ont des porte-manteaux dans leur mini-salle des professeurs à l'étage et des casiers avec code.

 Aujourd'hui, je vais rester tout le temps avec le même professeur.

Mon programme du jour a commencé avec 2 séances consécutives de physique/chimie avec la même classe constituée de 21 élèves.

Parmi eux, deux filles sont voilées, leurs visages sont visibles. Les élèves prennent les tabourets et se groupent face au tableau sans aucun matériel, ni table.

Un point théorique est fait avec retour sur les connaissances, questionnement oral, les notions importantes écrites au tableau. Je constate qu'un élève sort son pc portable pour prendre des notes et un autre le fait aussi sur un cahier. La prise de parole des élèves est disciplinée en levant la main…

Un élève retardataire arrive et comme il ne trouve pas de tabouret à proximité, au lieu de déranger tout le monde, celui-ci choisit de s’asseoir sur une table classique.

Pendant que le professeur continue ses explications, une élève se lève sans rien dire et va jeter son chewing-gum dans la poubelle à côté du tableau.

Des bavardages se font entendre peu à peu mais ils cessent spontanément quand l'enseignant aborde des points difficiles.

 

Un élève commence à devenir plus bruyant, il est interpellé par son professeur.

La future activité expérimentale est décrite au tableau. Tout comme je l'ai observé hier avec un autre professeur, les élèves prennent sur un chariot le matériel dont ils ont besoin en s'aidant des directives données au tableau précédemment. Ils se dispersent sur les paillasses de manipulation prévues dans la salle.

Une élève s'est assise sur l'une d'elles et ses pieds sont sur son tabouret. Elle est fermement rappelée à l'ordre.

L'activité expérimentale consiste à faire le suivi graduel avec du papier pH d'une réaction chimique avec un acide dans lequel est ajoutée une base millilitre par millilitre.

L'expérience terminée, les élèves rapportent leur matériel et versent dans un grand bécher leur mélange expérimental sur la paillasse centrale. Une bonne partie de cette solution est mise à bouillir sur un bec Bunsen pendant tout le temps nécessaire pour faire la synthèse des résultats et donner les explications théoriques de la réaction chimique entre l'acide chlorhydrique et l'hydroxyde de sodium.

Une élève entreprend de tresser quelques minutes les cheveux d'une camarade.

Peu d'élèves prennent des notes.

Pendant que les derniers rangements se font, les élèves circulent autour de l'expérience toujours en cours et posent des questions à leur professeur qui se trouve maintenant au niveau de la paillasse centrale. Je m’aperçois que 2 d'entre eux sont allés photographier furtivement le tableau avec leur téléphone.

La fin de la séance approche. Les élèves sont invités à se rassembler avec leur tabouret près du tableau et se mettent tous à chanter en chœur avec leur professeur. Il m'expliquera plus tard que c'est une chanson pour souhaiter un joyeux anniversaire à l'un d'entre eux.

Afin d'utiliser pleinement les minutes qui restent, les élèves doivent dire tous les noms des acides et bases qu'ils connaissent. Cela devient presqu'un jeu. De temps en temps, certains d'entre eux se lèvent sans se déplacer pour jeter un coup d’œil au mélange qui a fini de se déshydrater. On entend un léger crépitement. Le professeur prend le creuset avec un gant et il circule parmi les élèves afin que tous puissent voir le résultat en toute sécurité. Une assez grande quantité de poudre est apparue. C'est en fait, la même expérience qui a été faite hier par une autre classe avec un autre professeur.

La pause de 9h30 arrive et la collation du jour est petit pain + banane.

 

Nous devions continuer à avoir cours normalement à 10h mais aujourd'hui exceptionnellement il y a un match de football entre 2 écoles. Les camarades des joueurs sont autorisés à aller les encourager. Nous voici donc dehors sous un ciel menaçant au bord du terrain avec les élèves et quelques professeurs. Le score final est 2-2.

 La dernière séance de la matinée est un cours de mathématiques avec 22 élèves. Le professeur leur présente les modalités de l'examen national qu'ils passeront dans 2 ans à l'aide d'un site internet avec des exemples de sujets. Cet examen comporte 3 parties : l'une est du raisonnement avec calcul mental, l'autre demande davantage de réflexion avec des formules où la calculatrice est autorisée et la dernière est une épreuve orale.

Afin de s’entraîner, l'enseignant leur présente 2 sites internet où des explications sont données clairement quand il y a une mauvaise réponse. Pour vérifier si cela a été bien assimilé, quelques quiz sont également disponibles.

Les élèves commencent donc à faire des exercices sur PC portables dans la salle ou bien dans les zones de travail autonome. Quelques uns ont pris des brouillons et crayons mis à disposition. Certains sollicitent l'aide de leur professeur qui utilise parfois le tableau comme support.

 

La pause déjeuner arrive où j'apprends que 4 services de 30 min sont assurés à la cantine. Le premier est à 11h. Je constate aussi que quelques élèves ont apporté leur propre pique-nique.

En prenant mon repas, j'ai pu discuter de l'amplitude horaire des emplois du temps de nos élèves français et de la façon dont les professeurs danois sont recrutés.

 

Activité physique : 13h00 – 13h30.

 

Nous enchaînons avec les mêmes élèves pour 2 séances consécutives de biologie. Nous sommes dans une salle où il y a 6 grandes tables sur roulettes et une grande paillasse placée sur le côté.

Précédemment les élèves avaient fait un exposé par groupe de 4 maximum sur les régions danoises.

1ère phase

Il leur est demandé de faire un résumé et d'ajouter les paramètres économiques ( productions…) pendant 20 min. Leur travail doit être fait sur PC et enregistré sur l'espace numérique dédié auquel le professeur a accès.

Ils se placent donc par groupe et font le travail demandé avec plus ou moins d'implication. Un pèse personne mécanique à colonne est dans la salle. Un élève monte dessus et cherche à se peser en bougeant les parties mobiles.

2ème phase

Le premier résumé est projeté et commenté par le professeur qui demande des précisions aux auteurs. Des questions sont posées par les autres élèves.

Je m'aperçois que :

- 3 élèves sont assis sur le rebord de la fenêtre avec leurs pieds sur les radiateurs

- 2 ou 3 élèves font tout autre chose sur leur PC portable au lieu d'écouter

- un élève se lève pour aller échanger quelques secondes avec un camarade de l'autre côté de la salle.

Problème technique, 2 groupes ont eu des difficultés pour sauvegarder leur travail car l'interface qu'ils utilisent est nouvelle.

 

Petite pause de 5 min

3ème phase

Les élèves travaillent avec une petite plante qu'ils ont préalablement placée dans un tube à essais avec du coton et de l'eau 2 semaines auparavant. Ils constatent que les fleurs ne sont pas fanées bien que la plante n'ait pas eu un accès direct à l'eau. Observation des racines d'une autre plante.

 

4ème phase

Il reste 20 min. Les élèves lisent individuellement une partie du chapitre sur leur livre numérique et doivent répondre à un test en ligne pour la prochaine fois. Leur professeur aura accès à leurs résultats individuels. Ils ont le choix entre travailler dans la salle de classe et les zones d'autonomie. L'enseignant constate qu'un élève ne travaille pas et il lui suggère gentiment de s'y mettre.

C'est presque la fin de la séance, tous les élèves reviennent avec leur PC sous le bras.

L'enseignant projette le livre numérique, apporte des précisions sur l'exercice proposé.

 

C'est la fin de cette journée bien remplie. Je dois admettre que suivre des cours en danois n'est pas chose facile et je dois souvent deviner le travail qui est demandé aux élèves. Je n'hésite pas à leur demander des précisions en anglais.

 

Juste avant de partir, un professeur danois m'a demandé ce que j'avais le plus apprécié et le moins apprécié dans ce que j'avais observé. Voici ma réponse.

Le plus apprécié : le travail numérique en autonomie, les zones dédiées et la possibilité de suivre en temps réel le travail des élèves pendant ces phases.

Le moins apprécié : le comportement parfois désinvolte de la part des élèves pendant les cours.

J'ai évoqué le cas de l'élève assise en tailleur sur une table alors que le cours venait de reprendre. Chose qui ne serait pas admise en France. Il m'a demandé de lui préciser si elle était attentive au cours.

Je vais finir mon compte-rendu par sa question : « Qu'est ce qui est le plus important : le fait qu'elle se tienne bien assise à sa place sur sa chaise ou bien qu'elle soit attentive au cours ? »

 

Toutes les photos de cette journée sont visibles dans le 3ème album ( colonne de droite en haut de la page )

 

 

1_cantine

8_deshydration

11_biologie