Ce matin, j'ai pu discuter avec mes collègues danois à propos de leurs obligations de service.

 

Par semaine, chaque professeur doit :

- faire 27 séances de cours de 45 min

- prendre son repas au milieu des élèves à 2 reprises

- mener 30 min d'activité physique de son choix ( sport , jeux… ) avec des élèves à 2 reprises

- participer à 1h30 de réunion ( il peut s'ajouter d'avantage de temps de réunion )

 

 Chaque étage dispose d'une mini-salle des professeurs ainsi que plusieurs espaces fermés où les professeurs peuvent s'isoler pour travailler. Les bureaux de l'administration sont au rez de chaussée.

 Hier à la pause de 9h30, un petit pain et une carotte entière crue étaient proposés aux élèves. Hé bien aujourd'hui, c'est un petit pain et un morceau de pastèque !

 Mon programme du jour a consisté à suivre 3 séances consécutives de physique / chimie pour une même classe constituée de 15 élèves. Nous sommes dans la même salle ( appelée “laboratoire” ) que j'ai décrite hier pour la séance de travaux pratiques de biologie.

Dès qu'ils arrivent dans la salle, les élèves bougent les grandes tables de travail qui sont sur roulettes afin d'être installés en groupe de travail comme ils en ont l'habitude et allument leur ordinateur portable personnel. Lors d'une séance précédente, ils ont commencé le chapitre des acides et bases. Les élèves ont mobilisé leurs connaissances et ont également pris des informations sur leur livre numérique. En utilisant un outil TICE : le Padlet (lien ici), tous les groupes ont mis en commun leurs idées. Le Padlet est un outil collaboratif en ligne qui permet de créer et de partager des murs virtuels. C'est la version moderne du panneau d’affichage en liège avec de nombreux papiers accrochés. Ensuite, ils ont cherché à organiser le maximum des informations affichées sous forme de carte mentale qu'ils ont dessinées sur des posters A3.

La séance commence avec la projection du padlet qui est visible également sur les ordinateurs portables des élèves. Ils ont également leur poster “carte mentale” devant eux. L'enseignant les questionne sur les différents “post-it” virtuels afin de vérifier s'ils comprennent toutes les informations et les connaissances induites. Certains élèves signalent qu'ils n'en comprennent pas certaines. Leur professeur réagit immédiatement en projetant un tableau périodique dynamique des éléments chimiques visible en ligne sur https://www.ptable.com et leur fournit les explications nécessaires en s'appuyant sur ce support numérique.

Quand cette partie est terminée, les élèves lisent attentivement le chapitre sur leur livre numérique et font un exercice en direct afin de vérifier s'ils ont bien assimilé les notions vues. Les résultats de chaque élève peuvent être suivi par le professeur en temps réel sur son ordinateur personnel ( outil TICE déjà évoqué dans la description de ma première journée ).

Les premières 45 minutes se sont écoulées et un mini-break est accordé. Les élèves restent dans la salle, discutent ou utilisent leur PC.

 

La partie expérimentale va commencer, le calme est revenu. Le professeur présente l'activité proposée en montrant une petite expérience utilisant un indicateur coloré de pH, le Bleu de bromothymol (BBT). Sans que les consignes de sécurité soient rappelées, les élèves mettent une blouse ou un large tablier plastifié qui sont à leur disposition, chaussent des lunettes de sécurité et les filles attachent leurs longs cheveux. Ils prennent sur un chariot le matériel dont ils ont besoin en s'aidant du protocole qui leur est distribué et s'installent sur les paillasses prévues dans la salle. Ils ne manipulent pas sur les tables où se trouvent leur ordinateur portable. L'activité a pour but d'étudier une réaction de neutralisation. Il s'agit de faire réagir de l'acide chlorhydrique avec de l’hydroxyde de sodium dans les mêmes proportions en suivant l'évolution du pH du mélange grâce au BBT. Quand le mélange est neutre, les élèves font évaporer toute l'eau en chauffant le mélange avec un bec Bunsen. Une poudre résiduelle apparaît.

Pendant, cette phase de manipulation, j'ai aidé plusieurs groupes. Nous avons communiqué en anglais et comme le protocole était écrit en danois, je leur ai demandé de me l'expliquer. Cela ne leur a posé aucune difficulté. Une nouvelle fois, je suis frappée par leur aisance linguistique !

Un élève a été surpris en train d'utiliser son téléphone portable, ce qui interdit dans l'établissement. Le professeur le lui confisque et il pourra le récupérer qu'à la fin de la journée dans la salle des professeurs à l'étage.

Après avoir nettoyé et rangé leur matériel sur le chariot initial, les élèves cherchent les réponses aux questions mentionnées sur leur protocole expérimental mais aussi à celles qui sont écrites au tableau.

Il est 11h30 et arrive la pause de 15min. Les élèves peuvent rester dans la salle ou bien en sortir. Ceux qui sont restés, utilisent immédiatement leur ordinateur pour écouter de la musique ou regarder des vidéos. Certains se mettent à chanter. Une nouvelle fois, je suis étonnée de la façon de se tenir des élèves qui n'hésitent pas à s’asseoir sur les tables. En faisant un tour hors de la salle, je constate que les zones d'activité physique sont massivement utilisées ( à l'intérieur comme à l'extérieur du bâtiment )!

 

La 3ème session de travail commence. Les élèves sont à nouveau installés à leur table de travail où sont les PC. Une élève reste « assise en tailleur » sur sa table, une autre reste debout et un élève joue avec les lunettes de sécurité pendant un long moment avant de se lasser. La correction des questions est faite au tableau par le professeur en s'appuyant sur les réponses données par les élèves oralement. De nombreuses explications et schémas sont écrits au tableau. Certains élèves prennent des notes sur du papier ou sur PC et les autres se contentent d'écouter.

Nous sommes presque à la toute fin des 3 séances consécutives. Après les explications générales, certains élèves continuent à travailler et à poser des questions. Les autres ne sont plus au travail et font tout autre chose sur leur PC. Quand le professeur le juge nécessaire, il réclame l'attention de tous pour préciser certaines notions qui présentent certaines difficultés.

J'ai demandé aux élèves ce qu'ils apportent en classe. La grande majorité vient avec seulement un PC portable et rarement avec de quoi écrire. J'ai noté que dans chaque classe, il y a une réserve de crayons à papier et de feuilles. Pour les élèves qui travaillent sur un PC prêté par l'école pendant la séance, une sauvegarde de leurs prises de notes numérique est possible sur un espace personnel dédié.

Tout comme je l'ai observé hier, deux ou trois élèves qui ont été désignés par le professeur pour cette semaine doivent rester une dizaine de minutes pour aider au nettoyage du matériel et au rangement de la salle.

Cette contribution des élèves au nettoyage n'est pas seulement réservée aux salles de classe. Je l'ai également observée dans le réfectoire où les élèves nettoient leurs tables et passent le balai.

 

 

Comme je l'ai mentionné lors de ma première journée, l'activité physique des élèves est favorisée à tout moment de la journée afin d'améliorer la capacité d'attention en classe et d'apprentissage. Cela correspond à une réforme nationale prise en 2013/2014 qui impose aux établissements scolaires de proposer 30 min d'activité physique journalière aux élèves en plus des séances d'EPS. Celle-ci a lieu après la pause déjeuner entre 13h et 13h30 dans l'école qui m'accueille mais ce n'est pas forcément à cet horaire-là dans tous les autres établissements scolaires danois. Je constate que cela suit les récommandations de l'OCDE. (Cf Panorama de la santé 2009 Les indicateurs de l'OCDE )

 Toutes les photos de cette journée sont visibles dans le 2nd album ( colonne de droite en haut de la page )

 

4_suivi_direct_eleve

 

7_experience

11_activité_physique