Après avoir été reçue très chaleureusement par le chef d'établissement, j'ai fait une visite guidée de la «Frederiksbjerg skole ». C'est une école de type “folkeskole” accueillant des élèves de 6 ans à 16 - 17 ans. Le dernier niveau correspond à notre niveau 2nde en lycée.

Les cours des plus jeunes ont lieu au 1er étage et au fur et à mesure que le niveau monte, les classes ont lieu dans les étages supérieurs. Je passerai donc ma semaine au dernier étage car j'ai souhaité voir des élèves qui correspondent au niveau seconde que j'enseigne en France.

Ce qui est très surprenant c'est la taille des locaux avec beaucoup d'espace et très lumineux. Autour des classes de cours “classiques” (toutes équipées de tableaux blancs interactifs), des zones de travail autonome, de détente et des zones d'activité physique sont disposées un peu partout. Ainsi, dès que les élèves ont un moment de libre, ils peuvent pratiquer une activité physique quelques minutes ou plus à l'intérieur ou à l'extérieur du bâtiment.

Cette école a été bâtie l'an dernier selon les plans du cabinet d'architecture « Henning Larsen Architects » et a pour principe de favoriser l'activité physique à tout moment de la journée afin d'améliorer la capacité d'attention en classe et d'apprentissage. Dans l'établissement scolaire, les élèves sont tous en chaussettes ou bien portent des chaussures propres “d'intérieur” comme en EPS dans les gymnase en France. Ils ont des porte-manteaux dans une zone définie à l'étage et des casiers avec code.

Les cours commencent à 8h et finissent à 15h. Les cours durent 45 min. Ils ont une pause de 30 min à 9h30 (avec possibilité de prendre un petit pain et une carotte crue entière à la cantine !), 15 min à 11h30, 30 min à 12h30 ( repas) et 30 min d'activité physique obligatoire de 13h à 13h30 encadrée par les professeurs de toutes les matières ( pas nécessairement des professeurs d'EPS). Les élèves ont également des cours d'EPS dans leur emploi du temps.

 

Ma journée a commencé avec les mathématiques ( 24 élèves). Une AVS est présente dans la classe pour quelques élèves ayant des difficultés d'attention. La salle de cours est non conventionnelle avec un mobilier très varié allant du fauteuil à des tables hautes. Les élèves ont tous un ordinateur portable ( soit personnel, soit prêté par l'école pendant le cours), le Wi-Fi Haut débit est présent partout. Le cours commence avec une reprise des formules mathématiques en géométrie avec comme support leur livre numérique qui est également projeté au tableau. Ensuite l'enseignant leur présente une série d'exercices en donnant des indices de résolution pour quelques questions difficiles, des vidéos sont également disponibles. Arrive la phase d’entraînement de résolution d'exercices et là, quelle surprise ! Je vois une majorité d'élèves sortir de la salle et se diriger librement vers les zones de travail autonome. Ils ont comme recommandation de faire le plus d'exercices possibles pour la fin de la semaine et doivent répondre en ligne aux questions qui sont automatiquement corrigées. Ainsi, le professeur peut voir le rythme et les résultats du travail de tous ses élèves directement sur son ordinateur. Il peuvent emprunter des calculatrices et ont à leur disposition des brouillons. L'enseignant se déplace de groupe en groupe pour répondre aux questions et en motiver certains… Si les élèves “ne jouent pas le jeu”, ils devront de toutes façons faire leur travail chez eux.

 

Je suis partie assister à une séance de biologie ( 2 fois 45 min ) où sont présents 21 élèves. La salle présente un grand îlot central, des paillasses le long des murs et des tables de travail simples. Le but est de découvrir le test chimique qui permet de mettre en évidence les protéines. Les expériences se feront sur les œufs battus. Sachant que je suis présente dans la salle, le professeur danois décide de faire son cours en anglais et cela ne semble pas du tout affecter les élèves qui aident parfois à trouver le mot juste en anglais. L'effectif est divisé en deux, un groupe reste pour faire les manipulations expérimentales qui vont se faire autour de la paillasse centrale et l'autre part dans les zones de travail autonome pour étudier des documents et répondre à des questions. Après permutation des deux groupes, les élèves sont invités à se rassembler avec leurs tabourets autour du tableau pour un point théorique et une explication finale qui utilisent comme support leur livre numérique qui est projeté. Les élèves sont libres de prendre des notes.

A la fin de cette séance, deux élèves qui ont été désignés par le professeur pour cette semaine doivent rester une dizaine de minutes pour aider au nettoyage du matériel et au rangement de la salle.

 

Arrive la pause déjeuner à 12h30 et la pratique sportive un peu partout dans l'école entre 13h et 13h30.

 

Ma journée continue avec 1h30 de français où je me présente, réponds aux questions et aide les élèves qui travaillent encore une fois de façon autonome avec leur ordinateur après que leur professeur leur ait bien détaillé le cahier des charges de la production attendue. Ils ont pour tache de préparer une présentation avec diaporama d'une chanson de leur choix en français en ajoutant des commentaires personnels. Leur travail doit être sauvegardé en ligne sur un espace dédié à la classe avec ce professeur.

 

Observations globales :

Omniprésence de l'utilisation des ordinateurs, les élèves sont très à l'aise pour les utiliser.

Les professeurs ont tous un espace numérique dédié avec leurs classes où ils peuvent suivre le travail des élèves individuellement. J'ai déjà vu cette façon d'enseigner lors des formations sur la classe inversée et travailler en îlots l'an dernier ( proposées au plan académique de formation). 

Les évaluations sont la plupart du temps numériques validant des compétences et pouvant se traduire également sous forme de notation classique.

Si les élèves font du bruit dans les zones de travail autonome, ils sont vite recadrés par les enseignants qui font cours à coté.

De nombreuses portes des salles de cours sont vitrées et tous les espaces de travail autonome fermés le sont également ainsi que certaines parties murales, ce qui permet une certaine surveillance des élèves quand ils sont en autonomie.

L'attitude des élèves bien que respectueuse envers l'enseignant est très décontractée et peut paraître pour certains assez nonchalante. Ils appellent leurs professeurs par leurs prénoms. Cependant quand un élève dépasse les limites, il est invité à sortir de la salle et à revenir quand il se sentira prêt à travailler à nouveau. Cela donnera lieu à une discussion entre le professeur et l'élève. Il n'y a pas de service vie scolaire ( pas de CPE, ni d'assistants d'éducation), ce sont les professeurs qui contactent directement les parents par le biais de leur plateforme numérique.

A de nombreuses reprises, il m'a été dit que l'enseignement danois est basé sur la confiance accordée aux élèves.

Dernière chose ! Il n'y a pas de sonnerie mais je n'ai observé aucun retard ou presque ! ( Des horloges sont placées dans toutes les salles et couloirs )

 

Toutes les photos sont visibles dans l'album photos ( colonne de droite en haut de la page )

 

 

arrivée

autonomie_1

cours_de_math_4

sport_1

 

DSC00524